Remboursement et prise en charge

La prise en charge ou le remboursement de ce dispositif est assuré pour les surdités neurosensorielles (surdités de perception) bilatérale sévères à profondes, après échec ou inefficacité d’un appareillage acoustique conventionnel.

les règles de remboursement

Implantation unilatérale de l'adulte

Age de l’implantation :

  • Il n’y a pas de limite d’âge supérieure à l’implantation cochléaire chez l’adulte, sauf mise en évidence de troubles neuro-cognitifs.
  • Chez le sujet âgé, l’indication relève d’une évaluation individuelle psychocognitive par un centre gériatrique.

Limites audiométriques indiquant l’implantation :

  • Discrimination inférieure ou Égale à 50 % lors de la réalisation de tests d’audiométrie vocale avec la liste cochléaire de Fournier (ou Équivalent). Les tests doivent être pratiqués à 60dB, en champ libre, avec des prothèses bien adaptées.
  • En cas de fluctuations, il y a indication à une implantation cochléaire lorsque la fréquence et la durée des fluctuations entraînent un retentissement majeur sur la communication.

Implantation bilatérale

  • Chez l’enfant : surdités consécutives à une méningite, à un traumatisme ou à un syndrome de Usher.
  • Chez l’adulte :
  1. Surdité risquant de s’accompagner à court terme d’une ossification cochléaire bilatérale, quelle qu’en soit la cause, en particulier méningite bactérienne, fracture du rocher bilatérale.
  2. Perte du bénéfice audioprothétique du coté opposé à l’implant cochléaire, accompagnée de conséquences socioprofessionnelles, ou d’une perte d’autonomie chez une personne âgée

Implantation unilatérale de l'enfant

Age de l’implantation:

  • l’implantation doit être la plus précoce possible, sous réserve qu’un
    bilan complet de surdité, un accompagnement orthophonique et un essai prothétique aient été réalisés.
  • Si l’enfant n’a pas développé d’appétence à la communication orale, dans le cas de la surdité congénitale profonde ou totale non évolutive, au-delà de 5 ans, il n’y a pas d’indication sauf cas particuliers.
  • Si l’enfant est entré dans une communication orale, il peut bénéficier d’une implantation quel que soit son ‚ âge, en particulier les adultes jeunes sourds congénitaux peuvent être implantés.

Limites eudiométriques indiquant l’implantation :

  • Dans le cas d’une surdité profonde, l’implantation cochléaire est indiquée dès lors que le gain prothétique ne permet pas le développement du langage.
  • Dans le cas d’une surdité sévère, l’implantation cochléaire est indiquée lorsque la discrimination est inférieure ou égale à 50% lors de la réalisation de tests d’audiomètre vocale adaptés à l’âge de l’enfant.
  • Les tests doivent être pratiqués à 60 dB, en champ libre, avec des prothèses bien adaptées.
  • En cas de fluctuations, il y a indication à une implantation cochléaire lorsque les critères ssus-cités sont atteints plusieurs fois par mois et/ou lorsque les fluctuations retentissent sur le langage de l’enfant.

Tarifs de référence pour le remboursement

Remboursement CNOPS

Mettre un implant cochléaire… c’est possible ! La CNOPS les prend en charge.

Forfait de remboursement

La CNOPS  prend en charge l’implant cochléaire à un montant allant jusqu’à 

144,000 Dhs

Remboursement CNOPS

Le taux de remboursement est fixé à 70% de la Tarification Nationale

Forfait de remboursement

Le taux AMO est fixé à 70% de la tarification nationale avec un montant allant jusqu’à :

 100,800 Dhs

Obtenez un devis gratuit

Chargement...